De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Aller en bas

De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Séverine M le Sam 10 Fév - 18:23

Bonjour,

Comme c'est l'un des sujets évoqués par le groupe de travail de l'Assemblée Nationale pour le projet de loi, j'aimerais savoir si certains d'entre vous (victimes ou proches) sont pris en charge médicalement, en ALD notamment car c'est un droit que nous (victimes) avons qui est méconnu.
Qu'est-ce qui vous (a) fait le plus défaut dans votre parcours de soin ? Avez-vous trouvé des médecins à qui vous avez pu vous confier et qui vous ont pris au sérieux ? Ou avez-vous eu du mal à être entendu et à trouver un suivi digne de ce nom ?
Quel genre de choses pourraient vous sembler utiles ? Thérapies de groupe, cures de repos, suivi médical spécifique, etc ?
Merci d'avance de vos réponses !
avatar
Séverine M
Admin

Messages : 9
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur http://severinemayer.com

Revenir en haut Aller en bas

Prise en charge

Message par Pousse Verte le Sam 10 Fév - 21:14

Bonjour Séverine, prise en charge horrible. On ne trouve pas!!!!!!!! ça fait 3 ans que j'ai compris, j'ai essayé une nouvelle psy en libéral, qui n'a rien compris, me jugeait, me disait que elle ne se serait pas laissée faire, qu'elle avait fait de l'aïkido, ne savait pas reconnaitre quand une fois je suis arrivée en état de choc... Puis j'ai découvert les articles du Dr Muriel Salmona, j'ai alors poussé la porte de la MdF qui m'a orientée sur une psy-victimologue, qui m'a fait subir un véritable interrogatoire, "et pourquoi vous l'avez fait venir chez vous?" "et pourquoi vous l'avez laissé faire", "oui je vois plein de femmes revenir avec des coups parce qu'elles se ont débattues"... "votre histoire ne tiendra pas la route au commissariat".... j'ai fini par lui dire que là si elle continuait, je sortais de son bureau en me disant que tout était de ma faute, et me tirais une balle dans la tête... elle a changé son discours. Je n'y suis pas retournée. Puis j'ai bien bossé avec une conseillère conjugale et familiale qui intervenait auprès des femmes victimes de violence, pendant 1 an, jusqu'à ce qu'elle craque en mars il y a 1 an sans plus savoir comment m'aider. Elle voulait que je me projette vers l'avenir, or, il y a 1 an j'ai commencé à sortir de l'amnésie pour des faits de mon enfance. En désespoir de cause, sans accompagnement, je me suis retrouvée au standard de l'asso Enfance et Partage en juillet, et depuis, on essaie de mettre en place un suivi au CMP pour moi, mais m'y déplacer m'est difficile. J'ai un bon contact avec une infirmière diplomée en psycho, mais pas du tout avec la doctoresse psychiatre qu'on essaie de me faire "apprivoiser", et qui dès le premier abord a été brusque à mon égard. ça devient un cauchemar d'aller la voir... L'infirmière semble penser que j'ai les ressentis tronqués par mes angoisses.. Elles ont l'air d'avoir du mal à me cerner, et finalement c'est la psy qui me soutient dans mes démarches par téléphone qui me connait le mieux.
Ce qui est horrible dans tout ça, c'est qu'on sait de quoi on a besoin, mais on ne trouve pas les thérapeutes qui savent. Et pendant ce temps mon arrêt maladie tourne, j'en suis à 4 ans, et on veut me mettre en retraite anticipée à 38 ans!!!
Qu'est-ce que l'ADL????? S'il vous plait, on a besoin d'aide!!!

Pousse Verte

Messages : 15
Date d'inscription : 10/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Perso, besoin de thérapeutes formés comme Salmona

Message par Pousse Verte le Sam 10 Fév - 21:20

Ce que je cherche ce sont des thérapeutes qui savent revisiter les traumas, aider à mettre des mots dessus, et qui offrent un cadre sécurisant et cadrant pour sortir de l'amnésie traumatique en toute sécurité psychologique, pour ne pas faire court-circuiter mon cerveau comme je le sentais partir il y a 2 ans et demi. J'ai besoin de savoir, mais j'ai peur. J'ai des ressentis qui remontent, de scènes que je n'aurais jamais imaginées, mais ce ne sont pas de vrais souvenirs. Mais je ressens tout par les sens : le toucher, les bruits, les odeurs, les perceptions..... tout...... Je veux comprendre pourquoi je suis aussi mal. Je veux faire la vérité. Pour moi, et la dire ensuite. Et je veux savoir pourquoi j'aurais oublié tout ça!!!!!!

Pousse Verte

Messages : 15
Date d'inscription : 10/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Paillou le Dim 11 Fév - 0:29

J'ai été voir une psy parce que j'avais une relation compliquée avec mon père ... je ne savais pas ce que j'allais trouver ... après quelques années une série de cauchemars de plusieurs mois m'a révélé mon ... problème ... mais je suis toujours amnésique des faits. J'ai été en arrêt maladie de près de 3 mois ... ma psy m'a encore prescrit un arrêt que je n'ai pas utilisé alors que je ne suis pas en état de travailler, parce que j'arrivais au demi salaire et que je ne peux pas me le permettre puisque je vis seule. Elle m'a proposé congé longue maladie voir mi temps thérapeutique ... mais je suis tombée sur un médecin du travail totalement incompréhensif alors que j'ai pris très fort sur moi pour lui faire comprendre ... il m'a fait comprende qu'il n'était pas exclu que je perde mon emploi, que je n'obtiendrai probablement pas de congé longue maladie ... alors j'ai repris le boulot, la fatigue s'aggrave de jour en jour, mon manque de confiance en moi complique toutes les relations et je vois bien que ma psy s'inquiète de combien de temps je vais tenir et dans quelles souffrances. Impossible de me remettre en arrêt pendant un an sans passer au demi salaire ... c'est la société et le monde du travail qui m'empêchent de prendre le temps d'essayer de me reconstruire.

Paillou

Messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Pousse Verte le Dim 11 Fév - 9:09

C'est pour ça que j'aimerais que ça bouge au niveau de la société.
Ils nous mettent dans des conditions dramatiques! Moi c'est mon corps qui a lâché il y a 4 ans : enseignante en élémentaire, je me suis mise à évacuer mes émotions : par des vomissements impromptus, à demi-inconsciente 3 fois par jour à l'heure de la fin de digestion, mes collègues me soutenaient pour aller aux toilettes, puis je reprenais des couleurs. Impossible de garder ce que je mangeais, mon estomac rétréci, inflammé, perdu 15kgs en 1mois.... écoulements jaunes et chaleur que mon médecin généraliste ne comprenait pas. Ni aux urgences. Il m'a fait passer des scanners, IRM etc du bas ventre à la tête.... un cauchemar!
Jusqu'à ce que je trouve une osteopathe qui travaillait les émotions par l'énergie, et qui a tout de suite compris que mon corps se nettoyait. Etant médecin généraliste, elle a pu me faire un arrêt maladie et me défendre pour obtenir Longue Maladie.
Sauf que ma psy de l'époque me parlait de maltraitance psychologique "ordinaire" de la part de mes parents. Et que au bout de 3 ans d'arrêt, mon corps et psychisme se sentant bien accompagnés par une nouvelle thérapeute, ont commencé à sortir des perceptions, des images... du fond de mon amnésie... des choses que je n'aurais jamais imaginé! Moi je pensais être "guérie"!!! Sauf que je n'étais toujours pas bien!
Tant que la société, les grands du Gouvernement... ne comprendront pas que si ils ne mettent pas des moyens en place pour UNE PRISE EN CHARGE MEDICALE HYPER-POINTUE, nos arrêts maladies feront perdre de l'argent à l'Etat, et nous, nous ferons perdre nos droits! Et notre santé! C'est une autre forme de maltraitance : c'est une maltraitance institutionnelle. Que la société sorte du déni, c'est de leur devoir de nous aider et de prendre toute la conséquence des violences qui nous ont été faites! On n'a pas à être seul(e)s face à ces conséquences!
J'ai eu un "Grand de ce monde" en entretien au téléphone dont je soupçonne qu'il est au courant de certain fait de ma mère quand j'étais petite. Et bien oui, comme on a dit de lui dans les journaux pour une autre affaire, "un air de "je m'en foutisme" ". Oh oui, des paroles tout ce qu'il y a de "ce qu'il faut dire en pareille occasion", mais qui ne lui atteignent pas le cerveau, ILS NE COMPRENNENT PAS!!!! Ce sont des paroles de vague compassion qu'ils disent mécaniquement. Mais ils ne comprennent pas réellement en profondeur! Je me demande à quel point leur génération n'aurait pas vécu dans l'inceste et la pédophilie, pour qu'ils en ignorent autant l'impact de ces maltraitances.
Il faut qu'on arrive à faire entendre nos voix. Tout comme tout individu dans cette société reconnait les situations inhumaines des gens à la rue sans domicile, de la sécheresse en Afrique, de la malnutrition, de l'immigration dramatique, de la guerre.... etc..... Il faut que tout individu prenne conscience et reconnaisse l'impact dramatique des violences sexuelles.
S'il vous plait Séverine, on a besoin de vous pour porter nos voix : on fait quoi sans soins rapides efficaces, sans se retrouver dans des situations précaires pour le travail, financièrement?

Pousse Verte

Messages : 15
Date d'inscription : 10/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Sylvie L le Dim 11 Fév - 18:41

Concernant nos attentes sur les prises en charges médicales,
Nous avons (en couple) vu un sexologue qui ne nous a jamais parlé de sexe... A la décharge du psy, mon mari n'exprimait pas encore son inceste, mais c'est une tentative ratée. Si ce médecin avait un peu creusé le sujet, le problème serait certainement remonté à la surface bien plus tôt.
Par la suite mon mari a vu plusieurs psychiatres et psychologues. En se présentant il exprimait à chaque fois son mal être de survivant de l'inceste et jamais il n'a eu d'aide ciblée dans ce domaine. Ils le faisaient parler de tout à fait autres choses mais jamais de ça.
Ma question : les médecins qu'il a consulté étaient-ils formés dans ce domaine ?
Comme les séances d'hypnose qu'il a tenté non pas eût de résultats, nous nous sommes renseignés sur l'EMDR. Le tarif des séances... trop onéreux pour nous, pas remboursés, inenvisageable. C'est parait-il miraculeux selon certains témoignages, c'est donc bien dommage.
Nous suivons, depuis peu, une thérapie systémique en couple. Au bout de la 3ème séance je me suis permise de posée la question fatidique :
"Avez vous déjà aidé des personnes qui sont dans notre situation ? "
J'ai bien ressenti le malaise. En réponse,...il nous faudrait nous adresser à un spécialiste ... Nous repartons donc à la recherche de ce fameux "sauveur" ...
En résumé, nous souhaiterions une prise en charge totale de soins appropriés.
Bien à vous,
Sylvie

Sylvie L

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 54
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Pousse Verte le Dim 11 Fév - 21:18

Il parait que l'EMDR est effectivement efficace, et mon médecin aurait souhaité que je fasse pour m'aider... sauf que c'est ce que mon agresseur d'il y a 6 ans a tenté de pratiquer sur moi en début de sa séance... conclusion, faire une séance d'EMDR serait me replacer dans la même situation... pas prête. J'espère que l'EMDR sera un jour accessible à tous....
Même la psychologue-victimologue habituée à aider les personnes dans mon cas, s'y est mal pris avec moi et on m'a bien remis les pendules à l'heure, l'asso qui m'y avait envoyée, sa collègue etc... elle a été "en dysfonctionnement"... La psy que j'ai vue pendant 6 mois avant d'être reçue par cette victimologue "la meilleure de notre département", ne comprenait rien, perdait mes papiers, me disait "ah non mais ça vous ne me l'avez jamais raconté!" J'ai vécu un cauchemar avec elle et j'ai fini par la plaquer. ça c'est quelque chose que les élus ont du mal à comprendre : ce matin encore j'ai discuté avec ma meilleure amie de maternelle, élue à la santé et aux femmes dans notre ville, ces personnes considèrent que à partir du moment où tu es psy-victimo... dans un CMP ou autre, tu as les capacités de savoir aider tout les cas de victimes.... Mais ce n'est pas le cas malheureusement!!!!! S'il suffisait de pousser la 1ère du 1er CMP ou psy libéral venu, ça serait trop simple!!!!
Souhaitons-nous bonne chance mutuellement dans nos recherches...

Pousse Verte

Messages : 15
Date d'inscription : 10/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Séverine M le Lun 12 Fév - 11:11

Attention, l'EMDR est particulièrement déconseillé aux personnes qui font des crises de dissociation.
C'est mon cas.
On est susceptible de dissocier durant une séance et on serait comme "bloqué " dans la dissociation.
Il faut le savoir.
Pour le reste, je suis bien d'accord. Les médecins même les psy ne sont pas préparés à nos cas.
avatar
Séverine M
Admin

Messages : 9
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur http://severinemayer.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Pousse Verte le Lun 12 Fév - 11:33

Merci Séverine! Je comprends! La semaine dernière j'ai fait un malaise suite à une situation angoissante, et me suis un peu ouverte à une personne que je connaissais qui m'a dit faire de l'EMDR : et pour la 1ere fois cette personne m'a expliqué "on te place en dissociation pour faire ressortir tes émotions". Et là j'ai commencé à me dire "heu..... en dissociation.... heu c'est pas une bonne idée ça!!!" L'état dissociatif est horrible, on se sent étranger à son corps, je perds pied, et je n'ai pas encore trouvé la technique pour en sortir seule!!!! Merci pour cette confirmation Séverine, je vais l'expliquer à mon médecin. Merci infiniment!!!

Pousse Verte

Messages : 15
Date d'inscription : 10/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par jjj le Ven 23 Fév - 16:12

Bonjour,
pour moi, ce qui serait important, c'est que chaque professionnel-le de la santé lise le livre de Muriel Salmona "Le livre noir des violences sexuelles", ou soit sensibilisé-e à ce qu'est le stress post traumatique!
Les deux psys que j'ai vues me disaient, quand je leur ai dit que j'avais des souvenirs qui me remontaient, "qu'il fallait faire attention avec ces choses là et que ça venait surement de ma mère qui était intrusive blabla". J'ai mis plus d'un an à faire confiance en ce dont je me souvenais! Et jusqu'à peu, j'ai l'impression que ma psy ne me croyait pas (en tous cas, elle n'abordait jamais le sujet, et quand j'en parlais, elle trouvait un moyen pour le détourner) De là j'ai cherché une psy spécialisée en stress post traumatique (que je n'ai pas trouvé): Dans cette recherche, une psy m'a dit: "Mais tous les psys sont spécialisés en traumatisme!".
Puis j'ai rejoint un groupe de parole: la catastrophe! Les professionnelles ne comprenaient pas nos symptômes, et l'impact de certaines choses sur nos symptômes. Ca a fait du mal, beaucoup de mal.
Mon médecin généraliste et sa remplaçante, quand j'ai essayé de leur dire, pourtant clairement, n'ont pas réagi: aucune question, aucune réaction.
Mon médecin généraliste d'enfance me disait toujours que tous les symptômes que j'avais, c'était le stress. Et puis c'est tout.
Si je n'avais pas lu Muriel Salmona, je ne sais comment j'aurai géré le rapport à tous ces médecins. Probablement que je ne m'autoriserais toujours pas à me dire victime, mais que j'aurai l'impression d'avoir perdu la tête...
Ca m'a pris une grande énergie à chercher, chercher, chercher encore du soutien des professionnel-le-s. Aujourd'hui, je continue avec la même psy, sans avoir réellement confiance en comment elle peut réagir lorsque l'on parle du viol. Mais on en parle très peu. On n'évoque que les à côtés, ce que ça fait dans ma relations aux gens.
Ce qui me fait le plus de bien, c'est le suivi avec une asso spécialisée dans les violences sexuelles. Mais elles ne sont que deux personnes, à mi temps... Donc débordées.
Ce forum aussi me fait beaucoup de bien.

Pour moi, il manque une ouverture d'esprit et de la formation adaptée pour tou-te-s les professionnel-le-s... Mais pour ça, il faudrait que la société ait envie de voir en face ce tabou, de voir que c'est un problème sociétal.

jjj

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Pousse Verte le Ven 23 Fév - 20:36

Moi aussi je peux témoigner que ce sont les articles de Salmona que j'ai découverts sur internet qui m'ont beaucoup aidée. Et encore, j'avais peur que en avouant les avoir lus, on me dise que j'en avais été influencée et que de ces influences découlent mes symptômes. Donc j'ai fait très attention, je les lisais uniquement pour me rassurer que je n'étais pas la seule à les avoir, que ça existait Salmona en parlait! ça me confortait. C'est la première chose après que je disais quand je cherchais une psychothérapeute : "je veux quelqu'un qui travaille comme Salmona..." Toujours pas trouvé. Des psys qui comprennent pas et même pire, qui enfoncent et rendraient fous tellement ils ne savent pas s'y prendre!!! Un cauchemar!
Quand mes souvenirs traumatiques ont commencé à remonter il y a 1 an, j'étais centrée, sûre de moi, et en même temps c'était de la pure folie... puis en juin, mon médecin osteo s'est mise à douter : je faisais peut-être des délires... puis de nouveau elle ne les a plus remis en doute.. maintenant la psy qui par téléphone m'aide à trouver un "bon suivi qui me convient", et c'est long, ne préfère pas se prononcer sur les images qui me remontent, en même temps elle y croit, en même temps parfois pas... Quant au CMP où je commence à aller, au début l'infirmière qui m'avait bien comprise à travers nos échanges sur Salmona, commence maintenant à me dire à chaque fois "ce sont vos ressentis.. votre lucidité est altérée par vos fortes angoisses..." Tandis que la psy au téléphone me dit "Vous êtes d'une lucidité incroyable malgré des passages de fortes angoisses!"
A chaque fois l'impression qu'il faut commencer par se justifier auprès des thérapeutes avant qu'ils nous fassent confiance! Comment entamer une thérapie, c'est eux qui ne sont pas prêts parfois!!!
J'ai une amie qui a aperçu Salmona à la manif du 25 novembre, elle n'a pas pu s'empêcher, ça a été un élan du coeur : elle s'est jetée dans ses bras en lui disant : "Merci pour vos livres! Vous m'avez sauvé la vie!"

Pousse Verte

Messages : 15
Date d'inscription : 10/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle prise en charge médicale auriez-vous le plus besoin ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum