Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Aller en bas

Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par jjj le Sam 3 Mar - 15:44

Bonjour,
Il y a 2 ans, je me suis souvenue de cette sensation de vouloir crier, bouger, fuir, mais de ne pas réussir à bouger d'un poil. En même temps, m'est revenu intérieurement le fait: j'ai été violée dans mon enfance. Je savais par qui. Mais je ne comprenais pas pourquoi je me disais ça, je n'avais aucun souvenir visuel. Mais je savais. Ca a été un soulagement (en même temps que j'ai cru que mon corps, puis mon esprit allaient lâcher...), car j'avais enfin un fait, des mots sur le mal être auquel je cherchais la source depuis plus de 10 ans.
Depuis, j'ai des souvenirs de sensations, d'émotions, qui font que je suis sûre de ce qui m'est arrivé (c'est pas les psys qui m'ont aidée!). Et le visage de mon agresseur, bien que pas revenu dans mes souvenirs visuels, est dans mes souvenirs sensitifs. On me dit que si c'est arrivé avant mes 4 ans (et il y a de fortes chances que ça ait commencé avant), je ne me souviendrai pas.
Mais depuis deux ans, je travaille quand même à me souvenir, à tout prix, car j'ai l'impression que se serait la seule manière de guérir: comment affronter quelque chose qu'on ne connait pas?
Avez-vous bien avancé, voire "guéri" sans pour autant vous souvenir?
Peut-on guérir, d'ailleurs, du stress post traumatique?

Aussi, comment porter plainte si je n'ai pas de souvenir clair? Je n'ai pas de preuves (évidement) car c'était il y a presque 30 ans. Déjà avec preuves, c'est la galère, on remet notre parole en question, on nous juge, on nous culpabilise. Mais si en plus je n'ai pas de souvenirs clairs et précis, comment ca va se passer? Ne va t-on pas remettre ma parole encore plus en question? Et donc à quoi ça sert de porter plainte?
Il ne me reste que 4 ans pour porter plainte... Ca ne sera pas assez. Ca avance tellement lentement!

Si vous avez envie de partager, je suis preneuse de tout témoignages en lien avec cette mémoire! Ca me travaille beaucoup. Sachant que la mémoire, je ne l'ai pas non plus pour tout le reste!
Merci!


jjj

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Sam 3 Mar - 19:04

Rebonjour JJJ, Je suis contente de t'entendre dire que toi aussi tu as des images mais qui sont de l'ordre des perceptions, sensations, sensorielles... merci mille fois pour ce témoignage!!!!!! Je croyais que j'étais la seule et que ma parole n'aurait aucun poids!!! Voire que je délirais!!! Tous les thérapeutes ne sont pas à l'écoute de ce genre de perceptions qui nous reviennent! Et j'ai toujours l'impression qu'ils me regardent avec incrédulité!!! Perso, j'ai eu des perceptions de tout ce qui est arrivé à mes ancêtres jusqu'au niveau arrières-grands-parents!!! Donc c'est inscrit dans notre mémoire! Et elles m'ont été confirmées par l'etiothérapie. Du coup, les images qui me sont revenues, une il y a 4 ans et demi et l'autre il y a 1 an, datent de mes 6 mois et 1an. Et mon osteo, un jour qu'elle était branchée sur moi, a eu une image de ma mère quand j'avais 6 mois, et les détails qu'elle m'a donnés correspondent exactement à ce que j'ai toujours pu observer chez elle, et que j'ai toujours ressenti dans mon inconscient... Donc, j'aurais tendance à dire qu'on peut se "souvenir" en tout cas percevoir ce qui nous est arrivé même avant nos 4ans. Et ça m'a expliqué beaucoup de mes paniques. Mais pas résolues pour autant... sauf quand j'arrive à me contrôler dans mes émotions en me disant "je n'ai plus 1an entre les bras de ma mère".
Même question : comment faire pour porter plainte!!!??? Tant qu'on n'a pas de vrai souvenirs!!!? Prochaine étape scientifique : des thérapeutes doivent travailler sur ces sensations réminiscentes pour qu'elles soient aussi prises en compte par la justice. Et pourquoi ça ne serait pas à nous d'y travailler? Je compte bien écrire un livre un jour, et mon 'osteo' m'en parle depuis le début, sur ces "perceptions" qui reviennent, cette "méthode de compréhensions" comme on appelle ça toutes les deux... J'ai bien noté étape par étape, comment ces perceptions me sont venues. On peut peut-être commencer par les réunir sur une page facebook, faire une page facebook associative où on publie des témoignages qu'on partage sur les facebooks de "Association Mémoire Traumatique", etc...
Il ne te reste plus que 4ans pour porter plainte? C'est pour ça que la pétition de Séverine Mayer, StopDélaisDePrescriptions est importante. Et c'est pour ça que je tiens à finir mon slam témoignage rapidement. Ensuite je le balance sur tous les facebooks ouverts d'artistes, et par mails aux députés.
Moi j'ai commencé mes remontées d'inceste en février il y a 1an, et en avril suivant j'atteignais 39ans. C'était l'anéantissement quand en juillet j'ai entendu parler des délais de prescription. Savoir qu'on n'a plus LE DROIT DE PORTER PLAINTE!!!
Juste savoir qu'on a le droit de porter plainte!!!
Moi il ne me reste plus que 4ans pour porter plainte contre l'agression d'il y a 6ans. Donc pareil, j'ai le feu aux fesses : je ne suis pas en état pour l'instant. Se confronter etc... Donc je suis aussi pour un allongement des délais de prescriptions pour les adultes. Parce que quand tu as tout qui sort en même temps, et que tu as vécu petit, tu ne le sais pas, d'autant plus quand ta psy à l'époque du fait te dit "ce n'est pas un." et que tu passes 3 ans à ignorer ce qui t'est arrivé, déjà, tu n'as plus que 7 ans pour porter plainte!!!
Et après, quoi? Quand enfin tu vas mieux, que tu vas pouvoir profiter de ta vie, tu passes ton temps dans les tribunaux à porter plainte contre ton agresseur d'il y a 6ans, contre ton père, ta mère, un de leurs amis, un de leur cousin, un prêtre... etc....!!!!?????? Heu..... je vais pas passer ma vie à ça encore!!!!!!! ça se fait les tirs groupés dans les procès!???

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Dim 4 Mar - 0:01

Pour revenir sur ces remontés sensorielles sans réels souvenirs, je me souviens à l'instant d'une expérience hyper angoissante : il y a 3 ans et demi, ma psy d'alors m'avait proposé d'aller voir un prêtre qui faisait des messes de libération sur la famille, pour "couper les liens malsains avec les membres de sa famille"... Quand je lui ai parlé de mes images et sensations émotions de mes ancêtres et de ma toute petite enfance qui me remontaient, il m'a donné une prière à dire tous les jours pour "couper avec ce don de mediumnité"...
"Seigneur Jésus, Je te donne la médiumnité que j'ai reçu soit de façon héréditaire, soit par consultation d'une personne pratiquant des sciences, qui ne sont pas de toi, soit par initiation dans le but de pratiquer celles-ci. Je te donne la mediumnité que j'ai développé par une ou plusieurs failles dans mon être ou par la consommation abusive de drogue, d'alcool, ou par tout autre moyen que Toi tu connais Seigneur. Je te donne ma mediumnité que j'ai développé consciemment ou inconsciemment, et tous les pouvoirs que j'ai acquis par elle. Je prends conscience qu'en te les donnant, tu me guéris Seigneur. Viens nettoyer ma mémoire et mon inconscient de toutes ces sciences. Guéris aussi Seigneur ma mémoire auditive,visuelle, olfactive et cinesthésique. Viens rééquilibrer mes émotions, mes sens. Je comprends et j'affirme que dans le passé, j'ai mis mon intelligence et ma volonté, au service de a sensibilité et de mes sens. Seigneur Jésus rétablis en moi l'ordre dans lequel tu m'as créée : que désormais mes sens et ma sensibilité soient mis entièrement au service de mon intelligence et de ma volonté. Merci de le faire en ce moment." Whouahou!!!! En relisant ça, je comprends pourquoi ça surajoutait à mon angoisse!!!! Il me faisait peur ce type avec sa prière et son histoire de mediumnité! Je me disais "mais je suis pas medium!!!" J'avais l'impression d'être une sorcière une voyante sans le savoir, d'être à la limite du monde paradoxal!!! Je ne sais pas comment j'ai tenu le coup!!! Je lui ai dit "Mais moi je prends pas de drogue, ni d'alcool! J'ai pas vu de voyante!" On a un peu changé les paroles pour me les adapter puis finalement tout changé et finalement je l'ai abandonnée! Lui et sa prière!
C'est l'amnésie traumatique que ce gars là appelait "mediumnité"!!!! Plus jamais ça!!!!

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Sylvie L le Dim 4 Mar - 12:54

-Peut-on guérir sans se souvenir ?
J'aurai tendance à dire que les souvenirs devraient permettre de mieux affronter l'indescriptible, mais je ne suis que la compagne d'un "survivant". J'imagine que le cerveau à engagé la procédure dans l'amnésie post-traumatique  "vouloir oublier pour pouvoir survivre" . Comme un coma provoqué quand la douleur du corps est insupportable. Avec les années qui se sont écoulées après l'agression, je pense qu'il est de plus en plus dur de faire face. D'autant plus que l'amnésie s'est installée dans la toute petite enfance. Je pensais que le "bagage-souvenir" réveillerait la colère et la haine de mon mari, pour son abuseur. Pour l'instant, il est toujours insensible à toutes émotions (bonnes ou mauvaises).
-Peut-on porter plainte sans se souvenir ?
J'espère pouvoir vous rassurez sur ce point et vous réconforter.
Mon mari a 45 ans, les faits se sont produits entre ses 4 ans et ses 12 ans. Il n'a jamais eu qu'un seul flash (très court) qui lui est apparu il y a 4 ans.
Il m'en a tout de suite parlé. Depuis il voit des psys (et autres hypnoses etc...), et nous avons de grandes et pénibles discussions. A ma décharge, je n'imaginais pas l'impacte de l'inceste en général encore moins sur un petit garçon abusé par un homme. La vie n'est pas facile à ses côtés, je m’efface et son fantôme est toujours entre nous.Je suis à la fois celle qui aide et qui "embête"
Il y a 3 jours il est allé porter plainte. Nous vivons ça, tous les 2 comme une grande victoire. Que du positif.
J'ai fais la démarche de téléphoner lundi pour expliquer le cas. 1er contact (une femme) très sérieux, belle écoute, conseils clairs, prévoir du temps pour la déposition. Mardi j'ai rappeler pour prévenir qu'il souhaitait venir jeudi. On me répond (un homme) de rappeler vendredi. J'ai réussi à joindre la 1ere personne le vendredi matin , et l'après midi il est allé à la gendarmerie. Seul.
Il faut du courage mais c'est possible.
Il a été très bien reçu. Une maréchal des logis-chef, accompagnée d'une gendarme ont passé 3h avec lui. Il a été écouté, compris, rassuré, interrogé bien sur, mais avec gentillesse et patience. Bienveillantes, elles l'ont cru, sans dénigrement. Elles étaient professionnelles mais humaines.
Détail, qui a son importance, son flash s'est intensifié (le film est plus long). En l'expriment à ces 2 personnes représentantes de la loi (ni psy, ni famille)  sans forcer, les images sont venues d'elles mêmes. Les circonstances rassurantes de la situation, ont fait que des détails sont remontés à la surface. Sans peur, sans malaises.
Malgré son manque de ressenti habituel, il exprime un bien être d'avoir accompli cette démarche.
Une marche après l'autre (step by step).
J'espère de tout mon cœur que mon témoignage vous aide. Courage
Bien à vous
Sylvie

Sylvie L

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 54
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Dim 4 Mar - 15:28

Bonjour Sylvie, ça c'est une bonne nouvelle! Merci! Effectivement des fois je me dis que en verbalisant, les images vont se dérouler davantage... C'est vraiment appréciable que votre mari ait été écouté, bien reçu, cru, et qu'on ne lui ait pas répondu dès l'abord "y a prescription". Bravo à lui pour son courage! Et courage à vous deux et à nous!

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Sylvie L le Dim 4 Mar - 19:48

Effectivement la prescription à été le 1er sujet dès mon coup de téléphone et ça à été abordé au début de son audition. Mais ça n'a jamais été considéré comme un frein, une fin en soi. Il était entendu que c'était d'abord une démarche personnelle pour un travail psychologique, une reconstruction.
Le dépôt de plainte sera transmit au procureur qui avisera de la suite qu'il donnera à l'affaire.
Nous espérons sans trop y croire mais on à le droit de rêver comme il s'agit d'"un viol incestueux commis sur un mineur par ascendant"
Je voulais vous partager notre expérience pour vous donner un peu de notre courage, j'espère y être parvenu.
Puissiez vous parvenir à trouver la force de faire ce grand pas en avant, que vous puissiez aussi ressentir la satisfaction que nous ressentons à présent.
Bien à vous.

Sylvie L

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 54
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Lun 5 Mar - 8:55

Dans notre commissariat ils refusent même de prendre les dépôts de plainte de femmes victimes de violence conjugales, par contre ils ont prises celle d'un mari maltraitant qui a voulu contrer sa femme : ils ont pris sa plainte alors qu'ils venaient de refuser de prendre celle de la femme, et ils ont même pris sa plainte contre la directrice de l'association qui avait rédigé l'attestation, pour propos diffamatoires et elle a été convoquée au commissariat!!!
La victimologue psychologue que j'ai vue il y a 2 ans et demi, pour le fait qui m'est arrivé il y a maintenant 6 ans, m'a dit "Et pourquoi vous ne vous êtes pas débattue? Et pourquoi vous l'avez fait venir chez vous? Votre histoire ne tiendra pas la route au commissariat." Si même les professionnels censés nous comprendre mieux, nous jugent comme ça!!!
Là j'en suis plutôt à faire des témoignages à visage couvert, à participer à se faire entendre, à informer les médecins qui ne se sont jamais doutés et m'ont jugée, ça fait du bien aussi. Et je prévois bien d'écrire un livre pour faire éclater la vérité! Il est commencé.
Car pour ce qui est des faits de mon enfance qui remontent depuis 1année, et ont commencé avant mes 6mois, comment porter plainte contre à peu près 4 ascendants incestueux et 5 plus ou moins proches? Y compris 2 tentatives d'infanticide. Un ascendant lui-même en dissociation, je commence à percevoir, dont je pense qu'il ne sait même pas ce qu'il m'a fait, il a dû subir aussi, petit, et une, complètement pathologique, aux prises avec des crises de violence dont personne ne s'est rendu compte, et qui ne cherche qu'à se venger de ce qu'elle a 'subi elle-même?' je peux supposer....
Peut-être la gendarmerie est-elle bien plus à l'écoute que la police, ils ont davantage de discipline, ils font partie de l'armée. C'est une excellente piste à retenir, d'aller porter plainte à la gendarmerie... dans nos villes, on n'a pas beaucoup foi en la police...
Mais je ne renonce pas à me faire entendre... je pense d'ici quelques mois ça va venir... ne serait-ce que pour protéger mes neveux et nièces... pour l'instant je suis dans les démarches pour trouver un thérapeute.
Merci de partager votre courage!

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par jjj le Dim 11 Mar - 20:32

Bonjour à vous deux et merci pour vos témoignages!
Sylvie, le témoignage sur la plainte de ton mari me donne de l'espoir et me remotive! Et Pouce Verte, ça me fait du bien de te lire aussi, car nos symptômes sont vraiment similaires! Et la façon d'y répondre aussi! J'ai aussi envie de témoigner à gogo, d'écrire, besoin de noter et d'enregistrer chaque étape depuis deux ans... C'est drôle! Te lire me fait un miroir très ressemblant! Je suis curieuse de lire (à défaut de pouvoir l'entendre) ton slam. Avec une amie qui a vécu un viol aussi on a commencé un atelier d'écriture vendredi dernier! On verra où ça nous mènera...

jjj

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Dim 11 Mar - 21:31

Coucou JJJ rigolo! Moi aussi je note tout étape par étape depuis 4 ans.
Voici mon slam.... de vive voix!!! Je l'ai fini jeudi! Horrible d'angoisse... j'ose pas le publier sur facebook... mais ma thérapeute vient de me dire qu'il est très très bien et qu'on ne me reconnait pas trop...
Je vous le livre : si vous voulez le partager... gloups... Crying or Very sad
Sans filtre :
https://www.youtube.com/attribution_link?a=692-LKJz5IQ&u=%2Fwatch%3Fv%3D9gQKFlFzGP4%26feature%3Dshare
Avec filtre :
https://www.youtube.com/attribution_link?a=hjBnAlv4l6w&u=%2Fwatch%3Fv%3Dfg7XK8CfClw%26feature%3Dshare
Je les ai mis en non répertoriés c'est à dire ne l'auront que ceux à qui je donnerai l'adresse du lien.
Et sur un autre compte facebook sous pseudo sur lequel je ne partagerai que des articles et slams et témoignages sur ce sujet.
J'essaie de le diffuser à des "grands" comme Grand Corps Malade ou autre mais en même temps ça me met dans un état d'angoisse de me montrer! Peut être l'envoyer aux députés...
j'espère que je ne fais pas trop larmoyante dessus, en même temps c'est ma réalité... je me refilmerai avec un autre maquillage...
Si tu veux mettre ton écrit, JJJ, avec ta copine? Peut être créer un groupe sur mon facebook sous pseudo où j'ai commencé à publier mon slam sous pseudo, où on met nos textes? Mon projet serait que mon pseudo devienne le nom d'une association de personnes (victimes Sad comme nous) qui publions pour informer, témoigner, porter aussi l'espoir qui nous habite... sous forme artistique... d'entraide...
Bonne soirée à vous

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Dim 11 Mar - 21:36

Voici le texte de mon slam :
#BalanceTonSlam
#OnEstLàAussi

Je suis pas née en Afrique, je connais pas la famine,
Ni dans une cité, je suis pas fille d'immigrés,
Je connais pas le racisme, mais une forme d'ostracisme,
Je suis pas non plus à la rue, on m'a juste jamais entendue.
Pourtant, c'est pas une impression, je suis pas bien à la maison.

Je suis là, regarde, c'est moi... Je suis là, mais je comprends pas bien comment ni pourquoi...

Je voudrais juste entendre un « ma fille je t'aime »,
Qu'elle souhaite pas que je parte avant elle.
« J'ai été adoptée, c'est forcé, c'est caché dans leurs papiers ! »
Mais faut que je me rende à l'évidence, y a une ressemblance, personne d'autre ne viendra...
Quand on est dans une famille culte, difficile de faire faire la culbute...
Alors je ferai mon terreau fertile, au milieu de cette terre aride, dans laquelle je vais pousser.
Longtemps elle demeure, la personne qui me fait le plus peur...

« Vous ne vous êtes tout simplement jamais rencontrées... »
C'est aussi simple que ça ? Mais je comprends toujours pas, je suis là, moi... Je dois faire quoi ?
Qu'est-ce qui ne va pas chez moi !?
Parce que souffrance rime avec violence, et que y a pas d'ordonnance,
Je m'accrochais aux branches, je faisais la planche, je partais en transhumance...
C'est ça la maltraitance...
Qu'on me dit ordinaire...

Après 35 révolutions planétaires, c'est mon corps qui la vomit.
Je ne peux plus rien empêcher, ça sort par tous les côtés !
Je ne peux plus travailler.
Entre médecins, examens, on ne trouve rien,
« Faut juste vous calmer ! »
Et elle de rajouter : « On pourra dire que tu nous auras fait chier !... »

Mais c'est la métamorphose d'un corps mort qui ose s'espérer un jour papillon.
J'abandonne ma protection, ma carapace tombe, c'est la fin de la dissociation
Pour que la douleur ne devienne pas éternelle...

Puis un jour je me souviens... C'était quand ? Mais on m'avait dit que nan !
Et ben si, c'est écrit !
Dans la loi, il n'avait pas le droit...

Alors tout explose, et pas en apothéose, c'est l'apocalypse.
Et là je m'éclipse...
Je me sens finie, suis-je encore en vie ? Juste un détritus humain, sur le bord du chemin...
Des réveils en sursaut, des aigles noirs glaciaux dans le dos.
Le souffle des explosions à répétition qui se propagent et ravagent la face de mon visage... ça change le paysage...
Du monde entier qui continue à l'ignorer... Et pourtant, ça se voit, j'envoie des signaux de proie...
C'est écrit sur mon front, alors je le cache comme ceux qui nous le font.
J'ai honte.
J'ai peur des mains, de la main qui contraint, des mains qui contactent, des mains qui attaquent, des mains qui touchent, des mains qui attouchent, des mains qui approchent, des mains des proches, des mains qui caressent, des mains qui blessent...

« Et pourquoi vous l'avez.. ? » Pourquoi pourquoi ? Je m'en pose, moi, des questions !
On a beau dire « sidération », même des professionnels c'est l'affront, et on rentre dans la culpabilisation.
Comme un lapin pétrifié, devant une voiture tous phares allumés, reste sans se sauver... on est con.

Les flash-backs réattaquent, mon cerveau contre l'attaque.
Diagnostic : c'est la mémoire traumatique.
Qui met le feu aux poudres. Y a pas d'huile à re-coudre...
Mon cerveau court-circuite, mécanisme de survie.
Contre la violence, la maltraitance, une seule solution : la dissociation, de ses émotions.
Mais je veux en reprendre possession ! C'est quoi cette appropriation !
Mon corps m'appartient ! Ce n'était pas le tien !
Tu m'as prise pour un jouet, mais je ne suis pas un objet !

Pouce ! Je ne joue plus.
Et chaque jour, je travaille à mes gammes, de petits pas, comme Lina...

Sauf que c'est pas fini, v'là l'amnésie traumatique qui rapplique.
Va falloir que tu t'habitues à ce vocabulaire...
Si on ne l'arrête pas, il va bientôt devenir sociétaire...
Mais c'est trop long, faut que j'accélère !...
Là c'est toute ma vie qui se remplit !
A 38ans, c'est important, c'est juste 20ans, après 18ans, tu comprends ?
Pourquoi des hurlements, à mon père en pensant ?
C'est qui ce con-sacré, avec qui tu m'as laissée... tomber ?
Et cette main, sur la porte, je me souviens à qui elle appartient...
C'est quoi toutes ces punitions ? Ces intrusions ?
C'est familial ? C'est normal ? C'est environnemental ?

« Grâce à Dieu, les faits sont prescrits ! »
C'est vrai que dit ainsi, je me sens tout de suite guérie !
Ce n'est plus dans les papiers... on peut nous classer...
Je dis ça sans rage, je ne tiens pas à m'enfermer davantage...
Mais on n'est pas des objets, qu'on peut recycler...
Pourtant y a des possibilités, offrez-nous une seconde vie...

Tout d'un coup, mon histoire, je préfère moi-même ne pas y croire...
C'est pas possible, je joue dans un film !
Je raconte des bobards...
Je suis là, mais c'est pas moi.. peut-être alors que c'est toi...
Je suis Flavie, je suis Séverine, je suis Anna, je suis François,
Je suis celui et celle qui ne se souvient pas... je suis plusieurs milliers de gens en France...
On est là, cherche pas, on est juste à côté de toi...

A tous ces adultes qui n'ont pas compris, que j'appelais au secours, quand j'étais petite,
A tous ceux qui croient, que la douleur ne vient que de moi...
Pour que ce V, que je n'arrive pas à prononcer, se transforme de Victime à Victoire...
Ensemble on peut y croire...
#Je balance ce slam. Pour que la Parole se Libère.
Pour combattre cette violence avec des pouces verts... un avenir sans perversité... à comparaître. On est tous de concert, nés.
Alors aux Grands Cerfs d'aujourd'hui, qui regardent par leur fenêtre, des lapins venir à lui et crier ainsi,
Faites donc en sorte, d'ouvrir enfin votre porte.
Le temps presse, on est dans la détresse.
Les soins adaptés, on les trouve toujours pas !
Ça suffit pas d'être agressé, à Victime, on veut rajouter, Handicapée, Invalidité, … Retraite anticipée...

Pour que France ne rime pas avec souffrance, ni maltraitance...
Parce que l'enfance est belle mais fragile, protégeons-la...
Nous on est là, au rendez-vous, on n'attend plus que vous.
On ne vous demande pas de nous offrir le Machu Picchu
Mais chaque matin, on sera le lapin, qui tuera le chasseur, pour que les enfants dorment sans peur,
On mêlera notre petite goutte à l'océan de nos cœurs...
Debout.

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Paillou le Lun 12 Mar - 22:36

Je sais que je suis une victime, j'ai la sensation de savoir quand ça s'est passé. J'ai des périodes de cauchemars, des périodes de grandes angoisses, des périodes où je ne peux pas dormir sans télé, j'ai peur du noir, je ne sais pas faire confiance et j'ai peur des gens, je n'ai ni estime ni confiance en moi. Il n'y a que 2 ou 3 hommes qui ne me font pas peur. Je suis encore vierge à bientôt 39 ans ... enfin on se comprend ... je ne l'ai jamais fait de mon plein gré ... de temps en temps mon corps se met en mode survie qui cherche à écarter le danger alors qu'objectivement il n'y a pas de danger, sans doute des situations que mon corps reconnait comme dangereuses ...
Il y a des jours où je voudrais me souvenir pour m'empêcher de lutter contre l'inacceptable car ça m'arrive encore de temps en temps ou de douter ... parce que c'est trop dur et trop injuste et on voudrait que ça n'ait pas eu lieu ... et ensuite j'ai peur de me souvenir car je ne sais pas si je pourrais survivre à revoir et revivre en pensées des choses qui m'ont déjà tuée.

Envoyé depuis l'appli Topic'it

Paillou

Messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Sylvie L le Mar 13 Mar - 12:31

Paillou,
Soyez patiente avec vous même, prenez soin de vous en douceur.
Tout ce que vous avez du subir n'est pas de votre faute. C'est arrivé, c'est un fait, ne doutez pas.
Ne vous torturez pas davantage à forcer les souvenirs à refaire surface. Ils reviendront... ou pas. Mais si jamais ils doivent se révéler à vous, ce sera quand vous ne vous y attendrez pas, à ce moment là, vous serez prête à les recevoir.
Si vous avez lu mon témoignage précédant, pour mon mari ça a été au moment où il était entendu par les gendarmes lorsqu'il est allé porter plainte, ça n'a été qu'un flash, la suite de la scène dont il se souvenait déjà. (Un court instant sur ce que lui faisait son agresseur.) Il était en état d'accepter ce souvenir et l'image est venue à lui sans souffrance. Maintenant ce souvenir est juste intégré.
Il a fait plusieurs séances d'hypnose qui n'ont absolument rien révélées... peut être qu'à présent ça fonctionnerait mieux? .. mais il n'est pas en demande. Il ne faut rien forcer. 
Vous n'avez pas besoin d'images précises pour savoir que vous êtes une victime. Vous êtes courageuse et trouvez des systèmes de survie. Continuez avec patience et si la télé doit rester allumée et que vous vous sentez mieux, c'est une solution comme une autre. Vous ne faites de mal à personne et vous prenez soin de vous en écartant vos peurs. Vous combattez, vous êtes une combattante. Persévérez, vous en valez la peine.
Donner sa confiance est difficile pour tout un chacun, alors pour les "survivants" c'est encore plus angoissant, je vous comprend. Je vous souhaite de rencontrer de belles personnes, ce forum est peut être un début...
Bien à vous
Sylvie

Sylvie L

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 54
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Sylvie L le Mar 13 Mar - 12:53

JJJ et Pousse verte,
Ecrire fait toujours un bien fou. Pour ma part ce sont des lettres que je n'envoie jamais.
Les mots se rangent  dans des phrases. Les phrases se déroulent et mon esprit se décharge de toutes ses ondes négatives, ce magma glauque de "survivant d'inceste". Je n'ai pas vécu ce drame, je suis juste une éponge qui imprègnent toutes les souffrances que mon mari n'ose pas exprimer, même pas ressentir.
Alors, quand je me sens trop pleine de rage, de colère contre l'injustice de ce qu'il a subit, j'écris. Je fais du nettoyage dans ma tête comme ça et après ça va mieux.
J'ai tant besoin de faire le plein de patience et de force pour "supporter" mon mari. Dans les 2 sens du terme : le tenir à bout de bras,le porter, l'aider à avancer et continuer à subir la vie spéciale qu'il me fait vivre. Cette vie si froide et vide, sans affection, sans tendresse, sans plaisir, sans partage, sans rire.
Vous lire me permet de mieux le comprendre, même si chaque parcours est différent.
Prenez soin de vous, et continuez d'écrire...
Sylvie

Sylvie L

Messages : 11
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 54
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Mar 13 Mar - 19:49

Bonjour Paillou, merci à vous et à JJJ!!!! ça me fait tellement du bien d'entendre enfin des personnes qui n'ont pas d'images précises qui reviennent comme moi, mais des images avec des certitudes... Je me demandais tellement comment ça pouvait être possible! Ma thérapeute a eu des moments de doute en me disant "Peut être que tu fais des délires?" Et en même temps comment expliquer que j'avais ces ressentis? Jamais je n'aurais pu imaginer de telles choses... Et je ne m'attendais tellement pas à être victime! Je tombais des nues il y a 1 an quand ça a commencé à sortir de l'amnésie.
Je voudrais écrire un livre témoignage pour raconter comment on sort de l'amnésie pas forcément avec des images précises tout de suite, mais ces perceptions et certitudes comme dit JJJ.
Moi aussi Paillou, je passe par des moments où j'essaie de faire sortir ces souvenirs pour avoir enfin des souvenirs précis et des preuves concrètes. Et en même temps une telle terreur à les faire sortir! Depuis 3 jours, j'ai tous ces souvenirs sur le bout de la langue : ils sont là, les vrais, les précis, prêts à sortir... J'ai une impression de m'être enfin alignée dans la chronologie de ma vie : une sensation que l'enfant en moi au moment des traumas, a réussi enfin à rattraper l'adulte que je suis, et a rejoint son présent : je me sens réunie dans le temps. Je ne sais pas si je suis claire. L'enfant ne traine plus en arrière... on est ensemble dans le temps présent...
Moi aussi Paillou je dors souvent la lumière allumée, ou alors mon ordi portable dans le lit avec de la musique relaxante ça fait de la lumière en même temps. ça fait 2 mois que je retraverse une période avec la peur d'aller me coucher, et la peur que les souvenirs remontent dans la détente du repos. Alors je traine tard... et des cauchemars... Sans arrêt sur la vigilance, parce que sinon j'ai peur de ne pas savoir si ça recommence..
Je me méfie de tous les hommes, je ne resterai pas seule dans une pièce avec eux, chez moi je laisse toujours toutes les fenêtres ouvertes, mais j'ai peur aussi des femmes. Même de mes propres mains qui s'approchent de moi à certains moments. Du mal aussi à me doucher, me voir dans la glace...

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Mar 13 Mar - 20:23

Merci Sylvie! C'est vrai qu'on dit toujours que écrire fait du bien. Mais depuis que je sais ce qui m'est arrivé, je n'arrive pas à me retrouver face à ces mots, et face à leur réalité. Comme dit Paillou, tout mon être hurle en moi que ça n'a pas pu exister, que c'est injuste!!! Et je nie à nouveau pour me soulager, je n'y crois plus pour me laisser quelques moments de paix...
Ce slam ne m'a pas fait tant de bien, je me suis forcée forcée forcée pour le verbaliser, le filmer, et le publier sur facebook en anonyme, pour témoigner. 15 jours de douleurs torticolis atroces comme je n'ai jamais eu, 15mns pour lever la tête de mon oreiller le matin... et quand j'ai appuyé sur "publier" sur facebook, une terreur, une angoisse, la planète terre entière explosait sous mes pieds avec moi, une impression de me déflagrer dans l'espace. J'ai du envoyer un mail à ma thérapeute osteo en urgence pour ne pas être seule.
Thérapeute osteo (travail sur les émotions dans le corps) qui souffre de m'accompagner autant... et qui parfois perd patiente et essaie de me "secouer", ne comprend pas... mon autre thérapeute a lâché brusquement il y a 1an, "je ne suis plus en capacité de t'apporter mon aide". Un abandon dont je ne suis toujours pas remise. Demain, 3eme rdv au CMP (tous les 2 mois, on va finir par réussir à mettre qq chose en place?) avec une infirmière avec qui ça colle, et une psychiatre qui ne me convient pas, mais on ne veut rien entendre "votre lucidité est altérée par vos fortes angoisses"...
Ce matin, mon osteo m'a trouvée encore mal, le corps gonflé par l'eau que je retiens, en surpoids pour mon squelette qui est fin. Je sais bien, je contiens tout... j'attends la thérapeute pour que ça lâche... Depuis le mois de juillet, je dis à l'infirmière au CMP par téléphone que je me fais l'effet d'une "femme enceinte qui a perdu les eaux et qui doit contenir le bébé"... (le CMP trop loin pour ma capacité de déplacement) Vous avez déjà demandé à une femme enceinte de contenir le bébé pendant des mois alors qu'elle est prête à accoucher, mais qu'elle n'a pas l'accompagnement thérapeutique nécessaire au bon déroulement de l'accouchement? Je sais que je suis sortie de l'amnésie traumatique car je savais pouvoir compter sur la personne qui m'accompagnait il y a 1 an. Je le lui ai dit "Tu promets, tu restes là avec moi? Je sens qu'il y a des choses qui vont sortir et lâcher, je ne sais pas quoi, mais je le sens" Elle m'a promis. Mon psychisme a commencé à lâcher ces souvenirs inimaginables... Et la personne en qui j'ai le plus confiance au monde, avec mon osteo, m'a lâchée. Et je me suis retrouvée seule face à ces souvenirs qui continuaient à sortir, seule avec mon osteo. Et depuis, malgré l'aide d'une psy par téléphone d'une association, on n'arrive pas à mettre en place un nouveau suivi dans ce CMP. Je me sens incomprise, souvent même de mon osteo. Et j'attends de tout mon coeur de reprendre un travail avec la personne qui me structurait et me sécurisait le plus, celle qui m'a lâchée l'an dernier...
Désolée, moment de découragement... me suis faite encore jugée par le voisin qui m'accompagne chez mon osteo, ce matin "il faut te bouger", et puis "mes parents sont gentils"! Je suis "trop exigeante avec eux"! Cette vérité qu'on ne peut pas crier sur les toits! Et c'est moi, la victime qui est jugée par le regard des autres!!!
Merci Sylvie pour ce que vous faites pour votre mari! Je souhaite qu'il puisse se libérer complètement, et que vous puissiez vous apporter de l'affection mutuelle... Je vous serre très fort dans mes bras. On continue à y réfléchir ensemble...

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Paillou le Mar 13 Mar - 20:50

J'ai souvent du mal à me comprendre moi même ... comment des gens qui de un ne savent pas et de deux n'ont pas vécu ça pourraient-ils nous comprendre ? Au boulot mes collègues savent que je ne vois plus mon père depuis quelques années parce que c'est un gros connard ... bien sûr elles sont à des années d'imaginer en quoi c'est un connard. Il n'y a pas longtemps on m'a dit "je ne sais pas ce qu'il t'a fait mais tu es là donc ça devrait te rendre plus forte, oublie le, ignore le" ... mais non, mon âme n'est pas un cuir que les épreuves on tanné. Mon âme elle a été blessée fracassé tuée par ces épreuves et je ne sais pas si elle se remettra un jour. Comment pourrais-je seulement oublier ce que j'ai subi enfin on se comprend oublier c'est fait puisqu'il y a l'amnésie mais je sais que ça a eu lieu et comment seulement pourrais-je oublier que ça a eu lieu alors même que souvent j'essaye d'ailleurs . Et comment pourrais-je ignorer tout ce dont j'ai été victime. Comment pourrais-je seulement ignorer que je suis complètement morte à l'intérieur même si mon corps est vivant il m'a tuée sauf qu'il a juste tué mon ame, il a oublié de tuer mon corps et comme j'ai déjà été tellement blessée et abîmée je ne suis pas capable de finir le travail qu'il a commencé je ne sais pas d'ailleurs si j'en ai envie j'ai envie de rien de toutes façons puisque je suis morte à l'intérieur. Nous sommes victimes de plein de manières déjà de nos agresseurs ensuite de la société du silence de l'incompréhension comment s'en sortir peut-on s'en sortir ?

Paillou

Messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Mar 13 Mar - 22:46

Moi aussi Paillou, ce sentiment d'être tuée, morte, mort-vivante, marquée au fer rouge comme une esclave... détritus humain laissé sur le bord du chemin, j'avais fait un cauchemar.. l'impression d'être salie, que je vais salir les autres, que je les dégoûte, comment peuvent-ils encore me toucher? Boire dans mon verre? Me côtoyer? j'avais honte de moi.. je me tenais à distance, je trainais dans la rue.. jusqu'à 1h du matin... je voulais qu'un mec m'achève, qu'on finisse le travail que l'autre connard avait commencé.. ma thérapeute osteo s'est battue contre moi pour m'obliger à rentrer le soir. Mais j'avais tellement peur de me retrouver seule face aux images... et elle, elle était morte d'inquiétude de cequi pouvait m'arriver dans la rue..
Puis je me suis rendue compte que je ne dégoûtais pas mes thérapeutes, ni les femmes de mon association, qu'elles m'appréciaient, qu'elles me disaient que j'étais une belle personne, que je leur apportais autant qu'elles m'apportaient...
Et maintenant ça va mieux.. je sens que j'apporte du bonheur aux autres, que les gens apprécient mon petit stand d'objets sur le marché m'a fait du bien et revalorisé... même si j'ai du lutter contre la partie de moi même qui me criait que je n'étais que de la merde pas montrable et qui ne faisais que de la merde.
Mais comme toi, y a personne qui comprend quand je dis que mes parents sont des criminels! Les gens sont à 100 lieues de comprendre, effectivement... on me regarde d'un air dubitatif, et on me répond "Mais ton papa il est gentil... il va venir t'aider..." C'est insupportable!!! Avec cet air petit sourire en coin, qui regarde une fille qui se plaint alors qu'elle n'a "rien" à se plaindre!!!! Ce que je trouve horrible, c'est que ces réactions m'enferment encore plus dans la victimisation parce que j'ai tellement envie de leur crier la vérité que il faudrait quoi!!!???? Aller encore plus mal pour qu'ils comprennent!!!!??? Y a des moments où j'ai envie de sortir dans la cour de l'immeuble et d'interpeler tous les voisins et de crier à mes parents "Sortez sur le balcon si vous en avez le courage!" et de hurler la vérité à tout le monde. Mais même comme ça les gens seraient encore capables de penser que c'est moi qui suis folle, et ma mère de se faire passer pour victime... C'est encore sa parole contre la mienne... Ou envie d'aller sur la place de la mairie et faire la manche à côté des roms "Je me suis faite xx... je ne peux plus travailler tellement je ne suis pas bien... moi aussi j'ai besoin d'argent..."
Mais je suis sûre qu'on y arrivera un jour.... même si parfois je perds courage... je te comprends et je t'envoie plein de bises. Je me crée un décors plein de fleurs, ça me fait du bien... j'ai planté tout le jardin de la copro, de l'asso, j'en apporte et je fleuris les balcons de mes thérapeutes.. j'envoie des photos de fleurs et j'en mets sur mon facebook... avec ma thérapeute, je me suis entrainée : quand les images deviennent insupportables, je revisualise me fleurs, et maintenant ça se fait automatiquement... à une image de violence, j'alterne une image de fleurs... c'est pour ça que je dis que je combats la violence par les fleurs, comme Tistou les Pouces Verts. J'envoie des attentats de fleurs, des explosions de fleurs, quand les gens n'ont pas le moral... Je me raccroche à ça. Et j'ai 4 chats et un lapin. C'est ma famille. Heu c'est ma technique... je sais pas si ça peut t'aider.. en tout cas je t'envoie des fleurs! Smile

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Paillou le Mer 14 Mar - 21:32

Merci pour les fleurs. Ma famille à moi ce sont 2 petits chiens et bientôt une 3ème qui vient de naître. Les gens me demandent ce que je vais faire de 3 chiens mais il y en a bien qui ont 3 gosses et je ne leur fais pas de réflexion ... ils sont et seront à jamais mon unique famille. Ils m'apportent beaucoup par leur joie de vivre simple et leur amour sans conditions. Mais ce sont des éponges émotionnelles et parfois je suis triste de les voir prendre tout mon mal.

Paillou

Messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Pouce Verte le Lun 19 Mar - 20:16

Bonsoir Paillou, moi aussi je m'en veux quand je crie mon mal-être et mon désespoir, pas contre mes chats, mais ça leur fait peur... J'ai découvert l'amour grâce à mes chats : je ne savais pas qu'un être vivant pouvait m'aimer, et aussi fort, je n'avais jamais connu ça auparavant, me toucher, être heureux à mon contact... c'est ma famille.

Pouce Verte

Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on guérir sans se souvenir? Peut-on porter plainte sans se souvenir?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum